Thursday, June 08, 2017

08.06.17, attentats, lâcheté, londres, paris, cologne, norvège, breivik,

madic50.blogspot.com


Paris, le jeudi 8 juin 2017

Pour information, à :
Monsieur le Président de la République
Monsieur l'Ambassadeur de la République Fédérale Allemande
Monsieur l’Ambassadeur du Royaume-Uni en France
Monsieur le Président de la commission européenne


Remarques sur les attentats de Londres

Je ne m’attendais pas à voir un jour les anglais montrer leurs fesses à l’ennemi et ce fait mémorable mérite qu’on s’y arrête.

1)- Une culture de la lâcheté
La prédominance spectaculaire de la lâcheté en Europe a été sacralisée en Norvège, le 22 juillet 2011, lors du massacre organisé par M. Breivik. Des dizaines de jeunes gens majeurs en bonne santé sont morts lâchement et en ont été honorés.

Le 3 mai 2017, à Turin, 20 000 supporters de foot se sont mis volontairement en état de panique pour des pétards de feu d’artifice. Il en ressort 1000 blessés. La lâcheté devient un moyen de participation à un spectacle complet.

2)- Londres
A Londres, le 3 mai 2017, dans un quartier de restaurants peuplés d’hommes valides, en âge et en état de combattre, trois hommes ont pu tranquillement travailler au couteau des proies laissées à l’assouvissement de leurs désirs par des fuyards.

3)- En France
En France, les seuls qui aient engagé le combat contre les terroristes islamistes qui voulaient les tuer sont des juifs israéliens qui l’ont payé de leur vie et des soldats américains qui ont sauvé des dizaines d’innocents français qui se seraient couchés pour mourir.

4)- La fabrication de la déroute
J’ignore ce qui conduit les Anglais à cette façon d’être, par contre, j’en connais un peu le processus de fabrication en France. Il doit être commun à toute l’Europe.
La lâcheté est devenue en France un principe de légalité imposé par les Tribunaux.


a- Les policiers sont réputés sortir de la légalité en faisant preuve de moral guerrier. Ils y sont d’ailleurs maladroits ; passagers clandestins du courage.
b- Les soldats sont décorés pour s’être fait poignarder par l’ennemi afin de ne pas tuer celui-ci ou lui porter un tord irréversible. Cette pratique assimilable à la désertion est célébrée comme une marque de sang-froid.  
c- Les forces de l’ordre sont à ce point subordonnées à l’intérêt personnel des Terroristes que leurs agents ne tirent pas dans la tête des assaillants pour les tuer immédiatement.
d- Ils prennent donc délibérément le risque de leur permettre d’actionner une ceinture d’explosifs. Ce qui est aberrant et fautif, mais glorifié.
e- La lâcheté est ainsi une obligation culturelle officielle ; un dressage.

Exemple ordinaire : Le 8 juin 2015, pour avoir en mars 2013 porté secours à une femme subissant une agression sexuelle, un jeune homme a été condamné pour avoir frappé trop fort au goût de l’agresseur élevé par les juges au rang d’arbitre des élégances.
C’est l’actuelle jurisprudence pour briser tout acte de courage au quotidien.
Deux mois avec sursis pour le Juste. Quatre mois avec sursis pour le violeur.

4)- L’engrenage
a- Lorsque le courage est l’idéologie publique dominante ; les courageux entrainent les lâches. C’est le principe militaire.
b- Lorsque la lâcheté est l’idéologie publique dominante ; les lâches subjuguent les courageux. C’est le principe du sauve-qui-peut.

5)- Conclusion
Cette interrogation conduit à ce constat :

1- Les uns attaquent et atteignent leurs buts.
a- Les massacres du Terrorisme islamique de 2015 en France ont été politiquement, socialement, institutionnellement, particulièrement productifs.
b- Il n’y a pas de raison pour qu’il en aille différemment en Angleterre, en Allemagne, dans le reste de l’Europe.

2- Les autres se dérobent
Je ne vois pas comment des populations pourraient conserver dans la lâcheté et la fuite un train de vie que leurs prédécesseurs ont acquis par le courage et l’affrontement.


Marc SALOMONE

No comments: